poil à gratouiller

livres, films, économie...

posté le 18-02-2013 à 20:40:07

Un souci de pays riches

 
 

 
 


Commentaires

 

1. harfang  le 21-02-2013 à 12:03:10  (site)

ça aussi ça me révolte !

 
 
 
posté le 16-02-2013 à 16:01:12

Ken Follet : la marque de Windfield

Ce roman, écrit en 1993, est bâti à la manière d'un film de Hitckock avec un MacGuffin, prétexte au développement d'un scénario selon Wikipedia.

 

 

 

 

  

Le Mac Guffin est le meurtre par noyade d'un collégien deWindfield par un camarade en 1866.  Le vrai  sujet est d'une part le milieu de la banque dans lesquels on retrouve les jeunes amis du collégien assassiné devenus adultes.  Certains  sont héritiers de banquiers, d'autres parents pauvres, d'autres parasites. D'autre part, comment tout ce petit monde finit par financer une famille en Amérique Latine qui tente un coup d'état pour faire main basse sur les richesses du pays.  Les héros de l'histoire vont passer par des montagnes russes avant de trouver un peu de sérénité et le fin mot du meurtre du collégien. Un bouquin excellent pour les nuits d'insomnie.

 


Commentaires

 

1. Etoile0003  le 19-02-2013 à 11:11:10  (site)

J'aime lire,j'ai noté ton livre.Bon mardi bye.

2. alderic25  le 19-02-2013 à 11:50:02  (site)

J'espère que tu aimeras. Il est un peu long, mais passionnant. Bonne Journée.

3. harfang  le 21-02-2013 à 12:08:59  (site)

J'aime bien Ken Follett mais je n'ai pas lu celui là. Je pense que je vais le lire Clin doeil merci du partage... j'avais adoré Les piliers de la terre. L'as-tu lu ?

4. alderic25  le 21-02-2013 à 12:32:22  (site)

Non, le nombre de pages me fait peur. Mais je le lirai un jour...

5. harfang  le 21-02-2013 à 14:05:46  (site)

c'est l'un des meilleurs je trouve... Clin doeil

 
 
 
posté le 12-02-2013 à 22:54:15

Les ouvriers en grève de PSA Aulnay s’adressent à vous


 
Tract de la CGT PSA Aulnay
12/02/2013

Aulnay le 12 février  2013

Nous, ouvriers de PSA Aulnay, sommes en grève reconductible depuis le 16 janvier 2013. Nous refusons de grossir les rangs de Pôle emploi, car c’est l’avenir que nous prépare la famille Peugeot.

Comme vous le savez, le plan de PSA, c’est non seulement la fermeture de l’usine d’Aulnay, mais aussi plus de 10 000 salariés jetés sur le carreau.  Et cela s’ajoute à tous les autres.

Où en sommes-nous de la lutte ? Les deux années de mobilisation nous ont permis de souder les liens entre nous et finalement d’arracher des négociations qui viennent de se terminer sans que l’on ait de garantie sérieuse quant à l’avenir des salariés menacés de licenciement.

Au cours de ces fausses "négociations", très peu de choses ont été changées par rapport au PSE présenté en juillet 2012 par la direction. Trois syndicats ont donné, le 12 février 2013, un avis favorable à la direction sur son application, mais ils disent soumettre leur signature à l’approbation des salariés.

Eh bien nous grévistes, avec le soutien des autres salariés de l’usine d’Aulnay, nous refusons cet accord. Pour nous, les négociations ne font que commencer et nous voulons que PSA revienne à de vraies négociations sur la base de nos revendications :

Un CDI pour tous

Des pré-retraites à 55 ans

Pour cela, nous avons demandé à l’Elysée de désigner un médiateur pour ce conflit. PSA le refuse. 

Notre grève est soutenue dans le groupe et en dehors malgré les tentatives de PSA pour la démolir (calomnies répandues dans la presse, armée de vigiles et de cadres qui quadrillent l’usine), et malgré les sanctions :

8 militants, qui sont en première ligne dans la lutte contre la fermeture de leur usine, ont été convoqués par la Sûreté territoriale. Parmi eux, 6 sont en mise à pied conservatoire en vue d’un licenciement. Les lettres d’avertissement et convocations pour sanction pleuvent pour atteindre le moral des grévistes. Mais celui-ci ne faiblit pas et la grève non plus !

Notre grève intervient dans un contexte d’attaques tous azimuts contre le monde du travail. Licenciements massifs, mais aussi accords destinés à baisser les salaires et rendre les salariés encore plus flexibles.  L’accord sur la « sécurisation de l’emploi » que le gouvernement s’apprête à entériner tel quel, est en réalité une régression sociale colossale !

Sous prétexte de « moderniser » le marché du travail et la fonction publique,

c’est tout le monde du travail qui est menacé de précarité !

Si notre grève suscite l’hostilité du grand patronat et du gouvernement, en revanche elle recueille la sympathie de nombreux salariés. Des rencontres ont eu lieu avec des travailleurs d’autres entreprises, notamment ceux de Renault, où Ghosn espère mettre en place un accord de « compétitivité » qui ne vise qu’à maintenir les profits aux dépens des salariés. Beaucoup citent notre grève en exemple et l’idée d’une riposte commune fait son chemin !

 

Salariés, notre grève peut devenir la vôtre et mettre un coup d’arrêt à l’offensive conjointe du patronat et du gouvernement. Popularisez-la, aidez-la financièrement, défendez l’idée que c’est tous ensemble qu’il faut lutter.

Envoyez vos soutiens au nom de l’association:  Soutien aux salariés de l’automobile du 93

 

A l'adresse suivante : 19-21 rue Jacques DUCLOS, 93600 Aulnay- sous-Bois.

 

 

Soutien financier par internet : www.soutien-salaries-automobile-93.org

infos sur la grève : http://cgt-psa-aulnay.fr

 

 

Le comité de grève,

soutenu par les syndicats CGT, CFDT  , SUD

 

 


 
 
posté le 11-02-2013 à 11:59:55

Assis ! Couché ! Debout !

Les nouveaux chiens de garde

 Comment  des journalistes, avec un touchant ensemble se sont-ils mis à la chasse aux syndicalistes CGT, leur reprochant   la fermeture du site Godyear d'Amiens et occultant le fait que c'est le patron de Goodyear qui fait un chantage depuis 5 ans, exigeant un recul des salaires et des conditions de travail ?

Le film "les nouveaux chiens de garde" apporte la réponse.


 

 

 

 

 

 

" Les médias se proclament "contre-pouvoir". Pourtant, la grande majorité des journaux, des radios et des chaînes de télévision appartiennent à des groupes industriels ou financiers intimement liés au pouvoir. Dans ce grand théâtre, se multiplient les informations pré-mâchées, les intervenants permanents, les notoriétés indues, les affrontements factices et les renvois d'ascenseur.

Avec force et précision, le film pointe la liberticide relation entre les politiques et les médias français, une Information produite par des grands groupes industriels du Cac40."

 

 


 
 
posté le 09-02-2013 à 12:22:50

"Ca peut plus durer" Clip soutien aux ouvriers d'Aulnay

Clip video "Ca peut plus durer" en soutien aux ouvriers de PSA d'Aulnay sous Bois en lutte contre la fermeture de leur usine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 

1. Etoile0003  le 09-02-2013 à 13:05:49  (site)

Bonne initiative,bon week-end.bye

2. alderic25  le 09-02-2013 à 14:40:30  (site)

Merci pour ton passage. Bon week-end.

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article