poil à gratouiller

livres, films, économie...

posté le 18-08-2013 à 15:25:25

Internet et libertés

Internet = minitel2 ?

 
Benjamin Bayart souligne la rigidité du système internet à rebours de celui voulu par les   pionniers, le peer to peer qui ne nécessite pas de machines performantes puisque chaque unité  est à la fois serveur et client :
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Jérémie Zimmermann

 
 
nous donne sa clef de lecture sur l'affaire PRISM et ses conséquences sur nos démocraties.
 
 
 
 
 
 "Faire confiance à des technologies fermées, ça n'est pas compatible avec la démocratie et ça n'est pas compatible avec la maîtrise de ces systèmes d'information."
"Conseils aux générations futures : apprendre à coder est aussi indispensable que savoir lire, écrire et compter aujourd'hui."
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Commentaires

 

1. Etoile0003  le 20-08-2013 à 12:47:58  (site)

Bonjour la toile peut se renfermer sur nous,et peut faire des dégats,à utiliser avec prudence bisous

 
 
 
posté le 16-08-2013 à 19:33:09

Russie – homosexualité, avortement, cléricalisme: la réaction à l'œuvre

 En Russie, les rares manifestations défendant les droits des homosexuels ont été, comme d'habitude, sévèrement réprimées par la police et les supplétifs du régime – amicales parachutistes, milices d'extrême droite – le tout béni par l'Église orthodoxe.

 

Car là-bas, comme partout, les prêtres voudraient régenter les esprits et la vie privée de chacun. Depuis des années, en Russie, la hiérarchie orthodoxe s'efforce de restreindre toujours plus les droits des femmes, notamment en matière d'interruption de grossesse. Et le régime russe, qui ne peut pas plus se passer de sa police contre ceux qui le contestent dans la rue que d'une police cléricale des alcôves, donne toujours plus de gages à cette dernière.

 

Ce n'est pas un hasard si, le jour même où la Douma, l'Assemblée nationale russe, votait cette loi homophobe voulue par l'Église et le Kremlin, elle créait un délit « d'offense à la religion ». En prévoyant des sanctions encore plus graves qu'en cas de « propagande homosexuelle », puisqu'en matière religieuse elles vont jusqu'à trois ans de prison et l'équivalent de 12 000 euros d'amende !

 

 

Tsarisme et stalinisme

 

C'est en 1716, sous Pierre-le-Grand, le tsar qui prétendait moderniser la Russie à coups de knout, qu'on décréta la première loi frappant de châtiments corporels et d'exil les militaires soupçonnés d'homosexualité. Au siècle suivant, Nicolas 1er, appuyé par l'Église orthodoxe, aggrava ces sanctions et les étendit aux civils.

 

La révolution d'Octobre 1917, elle, légalisa l'avortement et dépénalisa l'homosexualité. L'État soviétique était un pionnier en ces domaines comme en bien d'autres. Mais le stalinisme fut la négation des avancées permises par le pouvoir bolchevique : en mars 1934, Staline décréta que les homosexuels étaient des criminels passibles de quatre à cinq ans de camp.

 

Cette législation répressive ne disparut qu'en 1993. Les enquêtes d'opinion d'alors indiquaient que la moitié au moins des sondés étaient favorables à des droits égaux, quelle que soit l'orientation sexuelle de chacun. Malgré le poids du passé tsariste, puis stalinien, la population était moins conservatrice que ses dirigeants.

 


 
 
posté le 11-08-2013 à 21:01:48

Nougaro

 

 C est dimanche 

 

 

 

 

 

Nougaro commence sa carrière de chanteur en pleine période yéyé, à   30 ans  passés, alors que   la mode est alors aux jeunes chanteurs à peine postpubères. Paradoxe, si les tubes des jeunes idoles de l'époque paraissent bien datés, ceux de Nougaro n'ont pas pris une ride. Son  travail sur la langue française   et sa musique   jazzy   y sont pour quelque chose. Ses spectacles seront de véritables performances qui laissent loin derrière eux  bien de ceux des artistes d'aujourd'hui.

 

 

 
 
 
A propos de performance, on peut citer la chanson "A bout de souffle", ou plutôt cinémachanson sur la fuite haletante d'un voleur.  Les paroles sont magnifiquement adaptées à la musique du "blue ronde a la turk" de  Dave Brubeck :
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 


Commentaires

 

1. christineb  le 11-08-2013 à 21:52:49

Merci pour ce petit concert émouvant; je découvre votre blog. Bonne semaine

2. alderic25  le 12-08-2013 à 00:23:28  (site)

Merci pour votre commentaire. Les photos des jardins de La Fontaine de Nimes sur votre blog m'ont rappelé de bons souvenirs. Bonne semaine.

 
 
 
posté le 09-08-2013 à 18:26:18

Des gares non desservies faute de personnel en Allemagne

 

 La notion de service public disparaît en Europe, du coup, les usagers  voient   leurs conditions de vie se dégrader et parfois paient même au prix de leur vie les économies de bouts de chandelles des gestionnaires  comme le montrent les deux exemples suivants :

 

La Deutsche Bahn avait annoncé jeudi être contrainte de réduire considérablement, à partir du 12 août, la desserte régionale en semaine autour de Mayence (sud-ouest), à 50 km de Francfort, en raison de son personnel malade en pleine période de vacances. De nombreux trains de grande ligne seront en outre détournés vers d'autres gares. Depuis le week-end dernier, des trains sont régulièrement annulés à Mayence, tandis que le trafic régional est limité le soir et la nuit.

«Il manque près de 1 000 salariés»

Le responsable du plus grand syndicat des cheminots (EVG), Alexander Kirchner, a jugé que le chaos de Mayence était prévisible, pointant le manque criant de personnel, dans un entretien au quotidien Die Welt vendredi. Cette pénurie de personnel concerne notamment les «chefs de sécurité», chargés de gérer le trafic et qui font défaut actuellement à Mayence. «Quand la Bahn dit aujourd'hui que ce qui arrive à Mayence est la conséquence des congés et des maladies, ce sont des excuses», a ajouté M. Kirchner."

 

Quant au train déraillé en Espagne,    "Le gestionnaire du réseau ferroviaire interrogé sur les causes du déraillement a reconnu que la portion de voie où a eu lieu l’accident devait au départ être équipée d’un autre système de sécurité. Celui qui a été finalement retenu ne prévoyait un freinage automatique qu’au-delà de… 200 km/h !" (Lutte Ouvrière)

"«  Il existe une grande controverse  sur le fait de savoir pourquoi le système de freinage automatique ERMTS n'était pas opérationnel dans la zone de l'accident», a-t-elle affirmé, affirmant que ce système n'avait pas été retenu car il posait «des problèmes». Le conducteur, Francisco José Garzon, avait lui-même mis en cause ce dispositif. «Il avait dit qu'il est incroyable qu'on ne contrôle pas la vitesse à cet endroit, qu'on ne puisse pas passer de 200 km/h à 80 km/h sans aucune supervision d'aucun système de sécurité», avait expliqué après l'accident Rafael Rico, porte-parole du syndicat de conducteurs de trains Semaf en Galice."

 

Tags: #travail
 


 
 
posté le 22-07-2013 à 23:24:09

Henri Alleg

Henri Alleg,  journaliste et militant du PCF, vient de mourir. En juin 1957, directeur du quotidien Alger républicain, il était arrêté par les parachutistes et torturé pendant un mois.

Il rédigea en prison la Question, le récit glaçant des sévices subis. Saisi et interdit dès sa publication en 1958, la Question circula clandestinement.

Mais il faut rappeler que l’armée avait reçu les pleins pouvoirs de Guy Mollet, chef socialiste du gouvernement. Les députés du PCF avaient voté ces pouvoirs spéciaux qui permirent d’accentuer la répression. Durant cette période, Alleg assuma toutes les ambiguïtés, pour ne pas dire les capitulations de son parti, y compris vis-à-vis de la politique coloniale du gouvernement. Mais Henri Alleg restera comme un militant dont l’engagement et le courage, dans des circonstances difficiles, forcent le respect.

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article